chaussure_ski_occasion_de_randonnee

Quelques conseils pour bien choisir sa chaussure de ski occasion

31/08/2020

L'hiver approche et vous souhaitez vous équiper pour le ski à moindre coût. Pour cela, la meilleure solution est le marché de l'occasion.

Le choix des chaussures revêt une importance capitale. Elles sont en effet largement aussi importantes, en matière de performance, que les skis eux-mêmes.

Si vous optez pour une chaussure ski occasion, il faudra être attentif aux points qui suivront ; vous trouverez ainsi facilement des chaussures à la fois techniques et confortables, faciles à chausser, souples et agréables à porter. De cette manière, vous vous assurerez une saison de ski réussie.

Votre pointure

Elle dépend de votre taille de pieds, mais aussi de leur volume. Selon que votre pied est fin ou large, veillez à choisir une chaussure de ski d'occasion dont la largeur est adaptée. Si vos pieds ne sont pas bien tenus, en particulier au niveau du milieu du pied et du talon, vous aurez du mal à contrôler vos skis. Une chaussure trop grande ou trop large vous expose à des sensations de brûlure dues aux frottements. Si vous devez compenser en serrant davantage les crochets, vous risquez, en raison d'une circulation sanguine insuffisante, de ressentir des douleurs ou un engourdissement des pieds.

Attention cependant à ne pas choisir une chaussure ski occasion trop serrée, car le chausson est déjà tassé et vous ressentirez rapidement des sensations d'inconfort.

Pour la taille, vous choisirez votre taille habituelle, en veillant à ce que vos orteils, lorsque vous êtes en position fléchie, ne touchent pas le bout (si vous êtes au bout de la chaussure en position debout, cela ne signifie pas qu'elle est trop petite).

La rigidité de la chaussure ou le « flex »

Le flex est le degré de flexion de la chaussure. C'est de lui que dépendra la position de votre corps, plus ou moins penché vers l'avant, lorsque vous plaquez votre tibia contre la languette de la chaussure ski occasion.

Cette notion de flex est assez difficile à appréhender, car le plastique réagit différemment selon la température à laquelle on expose la chaussure. À l’intérieur, où l'on chauffe généralement à 20 degrés, vous n'aurez pas du tout la même sensation qu'en extérieur, lorsqu'il fait – 20 degrés.
Le mieux est de se fier aux indications figurant sur le descriptif et de choisir un indice de flex correspondant à son niveau de ski.

Ainsi, un skieur débutant devra opter pour un indice de flex inférieur à 60. Les indices compris entre 60 et 80 conviennent aux skieurs intermédiaires tandis que pour les experts, ils iront de 90 à 110. Pour les compétiteurs, un indice plus élevé, entre 120 et 150, est requis.

L'essayage

Pour essayer votre chaussure ski occasion, munissez-vous d'une paire de chaussettes de ski pas trop épaisses. Pour enfiler la chaussure, ouvrez au maximum la coque, en tirant sur la languette.
Faites ensuite de larges mouvements latéraux, puis d'avant en arrière, pour vérifier la tenue de votre pied. Mettez-vous toujours en position fléchie, c'est celle que vous adopterez en skiant.

Si votre pied est bien en place et que vous vous sentez à l'aise, vous pourrez sans hésiter vous décider pour cette chaussure ski occasion.